Une certification en anglais catastrophique pour l'Alsace et la Lorraine

Dans le dossier de presse sur le projet de loi de finances 2020 de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation paru le 26 septembre 2019,  le Premier Ministre annonce que la délivrance du BTS, DUT et de la licence sera désormais subordonnée à la passation d'une certification en langue, obligatoirement en ANGLAIS :

Cette volonté a été confirmée une première fois par l'article 12 de l'arrêté du 6 décembre 2019 portant réforme de la licence professionnelle : "La délivrance du diplôme est subordonnée à la présentation d'au moins une certification en langue anglaise faisant l'objet d'une évaluation externe et reconnue au niveau international et par le monde socioéconomique". Elle l'est de nouveau, en pleine crise sanitaire, par l'arrêté du 3 avril relatif à la certification en langue anglaise pour les candidats inscrits aux diplômes nationaux de licence, de licence professionnelle et au diplôme universitaire de technologie et de le décret du 3 avril relatif à la certification en langue anglaise cette fois-ci au niveau du BTS.

Comme la plupart des formations de l'enseignement supérieur intègre l'apprentissage d'une seule langue étrangère, il s'agit véritablement d'une mesure incitative à abandonner l'allemand au profit de l'anglais.


Les articles 10 et 15 du Traité d'Aix-la-Chapelle bafoués !

Le 22 janvier 2019, le Président de la République Française et la Chancelière de la République Fédérale d'Allemagne signaient un traité bilatéral, s'engageant notamment à développer l'apprentissage de la langue du voisin à tous les niveaux de la formation, et notamment dans les territoires frontaliers.


Ensemble, mobilisons-nous !

A lire dans le magazine HEBDI ==>

Vers la fin programmée de l'allemand langue régionale et de l'enseignement bilingue

précoce français /allemand en Alsace et Moselle

==> Dans la région Grand Est, un combat s'est engagé pour la levée de la certification en anglais au profit d'une certification dans une langue étrangère, ou sinon au choix en anglais ou en allemand. Les motivations sont tout autant sociales (allemand, langue régionale transnationale) qu'économiques (allemand, langue du pays voisin qui se trouve être le premier partenaire économique de la France).

==> Un autre dossier tout aussi grave : l'apprentissage transfrontalier est à son tour menacé ! Cliquez ici !


Courrier de Stephan Toscani, Président des Landtages des Saarlandes

Courrier au Premier Ministre et proposition de résolution de treize parlementaires alsaciens

Courrier au Premier Ministre, de Céleste LETT, Président de la Fédération des Maires de la Moselle

Courrier des Présidents des départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin à l'intention du Premier Ministre

Communiqué du Cercle européen Pierre Werner au Luxembourg

Lettre ouverte au Premier Ministre de la Fédération des langues régionales germaniques

Réponse du Député Jacques CATTIN (Alsace) annonçant son intervention auprès du Premier Ministre

Question écrite au gouvernement du député Fabien Di FILIPPO, 4ème circonscription de la Moselle

Soutien du Député Christophe AREND, 6ème circonscription de la Moselle

Position votée par le conseil d'administration de la conférence des présidents d'université

Courrier du Député Laurent GARCIA, Grand Nancy, à la Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Education

Réaction des députés alsaciens quant à la proposition de la Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche

Tribune signée par 190 responsables alsaciens et mosellans, dont 162 élus mosallans, alsaciens et sarrois en fonction, dont le Maire de Saarbrücken

Courrier au Premier Ministre de dix parlementaires lorrains

Question écrite au gouvernement du Sénateur Jean-Louis Masson

Interpellation par la Député Nicole Trisse de la Secrétaire Secrétaire d'Etat chargée des Affaires Européennes

Courrier du député Christophe Arend, Président du groupe de l'amitié France-Allemagne à l'assemble nationale

Interpellation par l'assemblée parlementaire franco-allemande de la Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Communiqué de l'association pour le développement de l'enseignement de l'allemand

Courrier à la Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, de François Grosdidier, Sénateur de la Moselle

Question écrite au gouvernement de Nicole Trisse, Députée de la 5ème circonscription de la Moselle

Question écrite au gouvernement d'Eric Straumann, Député de la 1ère circonscription du Haut-Rhin

La réponse du Ministre-Président du Bade-Wurtemberg à la Présidente de la Fédération des langues régionales germaniques

Objectif Euro-région Alsace et Europe Ecologie Les Verts Alsace

Saisi par le Député Antoine HERTH (Alsace) auprès de la Ministre de l'Enseignement Supérieur (9 décembre 2019)

Courrier du Député Jean-Luc REITZER (Alsace) au Premier Ministre et au Ministre de l'Education Nationale et de la Jeunesse


Dans le reste de la France, la certification obligatoirement en anglais mobilise aussi !

Pétition d'universitaires défenseurs du plurilinguisme au sein des universités

Communiqué de la Conférence des directions des facultés d'arts, lettres et langues

Pétition pour la défense du CLES (Certificat de compétences en Langues de l'Enseignement Supérieur)

Communiqué du collectif Sauvons l'université !

Communiqué de presse du SNESUP (Syndicat National de l'Enseignement SUPérieur)

Pétition des jeunes de l'Union Démocrate Bretonne : OUI au plurilinguisme, NON à l'anglais obligatoire !

Communiqué de la commission permanente du Conseil National des Universités

Communiqué du réseau des vice-présidents de la formation et de la vie universitaire

Communiqués de l'Association des Professeurs de Langues Vivantes

Sur le site de l'association des germanistes de l'enseignement supérieur

Communiqué de la Société des Anglicistes de l'Enseignement Supérieur contre la certification